Les frais liés à l’achat d’une résidence secondaire

Résidence secondaire

Qui n’a pas déjà rêvé de posséder une maison pour les vacances?!

Lorsque le rêve devient réalité et que l’on trouve enfin ce bien dans lequel on ira seulement si l’on en a envie, on a souvent tendance à vouloir signer rapidement les papiers. 

Même si cette réaction est normale, il faut tout de même vérifier quelques informations avant de se lancer. 

En effet, les mauvaises surprises peuvent vite arriver. C’est pourquoi nous vous proposons ici, un bilan des frais qui vous incomberont du fait de l’acquisition d’une résidence secondaire

Au moment de l’achat

Si l’on peut parfois bénéficier de frais d’enregistrement réduits lors de l’achat de sa propriété, ce n’est pas le cas avec une résidence secondaire. De ce fait, vous payez le plein tarif, qui s’élève à 10 % en Flandre et 12,5 % à Bruxelles et en Wallonie. 

D’ailleurs, il n’est possible d’accéder à aucun avantage fiscal régional, comme les abattements ou les taux réduits. Ceux-ci sont exclusivement réservés aux personnes faisant l’acquisition de leur premier bien immobilier. Il faut également que ce soit leur domicile. 

Les frais de notaire sont eux aussi à considérer. Ils se composent des frais administratifs, qui s’élèvent à environ 1 000 € par dossier, et des honoraires du notaire. Ils varient donc selon le prix d’achat du bien mais représentent en moyenne 2,5 % de celui-ci. 

On peut aussi y ajouter les frais de transcription hypothécaire, entre autres formalités effectuées par le notaire. 

La TVA

Dans le cas d’une résidence secondaire neuve, celle-ci est soumise à une TVA de 21 %. Il n’y a alors pas de droits d’enregistrement à payer. 

Au moment de la vente, il faut donc payer pour l’immeuble mais aussi pour le terrain. 

Cependant, si certaines conditions ne sont pas remplies, la vente du terrain dépendra des droits d’enregistrement. Il s’agit d’abord du fait que le bâtiment est construit sur un terrain pour lequel on a une autorisation de construire et qu’il est vendu avec TVA. Ensuite, il faut que le terrain et le bâtiment soient vendus à la même personne et au même moment. 

Après l’achat

Les impôts annuels

Bien sûr, la résidence secondaire doit être mentionnée dans la déclaration fiscale. Elle est donc soumise à des impôts. 

Le précompte immobilier s’applique tant aux habitations principales qu’aux résidences secondaires. Cependant, certains abattements ne sont pas disponibles pour une seconde résidence. 

Les taxes et impôts locaux sont de mise ici aussi. Il faudra donc participer à la taxe sur les déchets ménagers ou encore celle sur les secondes résidences, même si vous n’y êtes pas toute l’année.

Les frais courants

Enfin, avant de se lancer dans l’achat d’une résidence secondaire, il faut considérer tous les frais “normaux” liés à une habitation. Ces frais s’appliquent à tous les types de résidence. 

Il s’agit, par exemple, de l’assurance habitation, des frais d’entretien, des factures d’énergie et de téléphonie. 

Si en plus la résidence secondaire se situe dans une copropriété, il va falloir participer aux frais communs. En effet, les ascenseurs, cages d’escaliers, parkings et jardins, sont à la charge de tous. 

Il est donc important d’avoir conscience de tous les frais liés à l’achat d’une résidence secondaire avant de signer. De cette manière, l’acquisition s’effectue en toutes connaissances de la situation et rien ne pourra venir gâcher le plaisir de cet achat. 

Il ne vous reste donc plus qu’à profiter de votre nouvelle demeure, sans vous soucier de dépenses imprévues. 

Vous n’avez pas encore trouvé votre résidence secondaire? Immobilière Color peut vous aider dans vos recherches. Complétez notre formulaire de contact et nous définirons ensemble votre projet, lors d’un rendez-vous à votre convenance. 


Estimez gratuitement
votre bien

Copyright © 2022 Color-Immo | Protection de la vie privée et des droits du consommateur au sens du RGPD | website by Flexvision